• Menu
  • Menu

Le guide complet des compléments alimentaires

Manque d’énergie ? Ballonnements ? Cheveux raplapla ? Le marché des compléments alimentaires s’est fortement développé ces dernières années, si bien qu’aujourd’hui des produits existent pour répondre à tous nos maux du quotidien.

Ces produits sont –il efficaces ? Quand devons-nous prendre des compléments alimentaires ? Peuvent –ils être dangereux ?

Menthe Citron s’est penchée sur la question et vous propose un dossier complet sur les compléments alimentaires.

 

Les compléments alimentaires, de quoi parle-t-on exactement ?

Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaires, commercialisées sous forme de doses, dont le but est de compléter un régime alimentaire. Ils constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique.

Les compléments alimentaires peuvent comprendre de nombreux produits :

  • Des aliments classiques ou partie d’aliments, par exemple un extrait de carotte ;
  • Des nutriments: vitamines et minéraux comme la vitamine C ou le calcium ;
  • Des plantes et préparation de plantes
  • Tous les produits à but nutritionnel ou physiologique : des protéines, des acides gras, ou des antioxydants comme les oligo-éléments (sélénium par exemple).

Depuis les années 2000, le marché des compléments alimentaires est en pleine forme. Mais comment expliquer ce succès alors qu’une alimentation équilibrée devrait nous apporter l’ensemble des vitamines et minéraux dont nous avons besoin ?

Des déficits nutritionnels à la source de nos maux

Il apparait que nous ne mangions pas aussi bien que nous le devrions : alors que 72 % des français pensent manger équilibrer, seulement 3 % ont une alimentation répondant aux besoin nutritionnels.

Plusieurs études ont montré que l’alimentation des français n’était pas si équilibrée qu’elle le devrait. Les principaux déficits identifiés sont :

  • Un déficit en vitamine D pour près de 80% des français[1]
  • Un déficit en calcium pour 29% de la population
  • Un déficit en fer pour 20 % et 25 % de la population mondiale

Ces carences révèlent en partie une alimentation peu variée et pauvre en fruits et légumes. Ainsi, un rééquilibrage alimentaire peut suffire dans de nombreux cas à soigner nos maux quotidiens. Les compléments alimentaires peuvent, occasionnellement, suppléer à ces manques.

Ils peuvent également avoir un intérêt dans des situations particulières, à certains moments de notre vie ou pour des personnes ayant un régime alimentaires particulier (les végétaliens par exemple).

Quand prendre des compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires font parfois débat mais il y a des situations où l’on retrouve un consensus sur leur utilité. Menthe citron les a listées pour vous :

Enfants en pleine croissance

 Personnes âgées

La vitamine D
Grâce à l‘exposition au soleil, notre corps fabrique de la vitamine D.

Certaines catégories de personnes sont plus facilement touchées par un déficit en vitamine D : les nourrissons, les femmes enceintes, les personnes âgées.

 

La grossesse
Fer et vitamine B9
La vitamine B9, ou acide folique, est utile lorsque l’on souhaite tomber enceinte ou en début de grossesse, car elle permet d’éviter des malformations en début de grossesse
La ménopause
Calcium
Lors de la ménopause, après 50 ans, il est bénéfique de consommer plus de calcium pour lutter contre la perte de densité minérale inhérente à cette période.
Les femmes ayant des règles abondantes
Fer
Fatigue ? teint pâle ? Vertiges ? ces signes peuvent indiquer un déficit un fer, souvent provoqué chez la femme par des règles abondantes. L’alimentation ne parvient pas toujours à combler ce déficit.

Bon à savoir

Les compléments alimentaires en vitamine D peuvent être utiles aux végétaliens car celle-ci est quasiment absente des végétaux.

Les compléments alimentaires peuvent également nous être utiles à certaines périodes de notre vie où prendre soin de notre corps n’est pas notre priorité : période d’examen, surmenage …

Quelles précautions ?

Bien que les compléments alimentaires soient en vente libre, ils peuvent avoir des effets négatifs sur notre santé si nous ne respectons pas certaines précautions.

  • Respecter le dosage : prendre plus que nécessaire est inutile voire dangereux. Il faut alors respecter le dosage et la durée de cure (en général un mois).
  • Ne pas cumuler : dans la même veine, il ne faut pas cumuler les compléments alimentaires car l’on risque de dépasser les doses et prendre des risques pour sa santé (plus de détails en fin d’article). Il faut également faire attention lorsque l’on consomme des aliments eux même enrichis en vitamines et minéraux (ex : biscuits, laitages, céréales).
  • Demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien lorsque l’on suit un traitement:(bétabloquants, anticoagulant, contraceptifs oraux…). Les compléments alimentaires peuvent avoir des interactions négatives avec certains médicaments.
  • Ne pas acheter ses compléments alimentaires sur internet, car l’on peut trouver des produits qui seraient interdits en France ou en Europe et des malfaçons (plus de détails en fin d’article).
  • Faire attention aux allergies: ces produits contiennent des excipients (conservateurs, colorants, arômes…) qui peuvent être allergènes.
  • Pour les végétaliens, vérifier la composition de l’enveloppe des gélules: celle-ci est très souvent à base de gélatine animale.

Enfin chez certaines personnes, les compléments alimentaires peuvent avoir des effets nocifs avérés :

  • Les fumeurs éviteront la prise de bêtacarotène. Chez les fumeurs, l’effet du bêtacarotène à forte dose n’a plus d’effet antioxydant, mais semble au contraire augmenter l’incidence de cancer du poumon.
  • Les enfants ne doivent pas prendre de compléments alimentaires avant 5 ans (à l’exception de la vitamine D).
  • Les personnes souffrant d’insuffisance rénale , car elles doivent mesurer tous leurs apports en minéraux.
  • Les personnes ayant ou ayant eu un cancer hormono-dépendant éviteront consommer de compléments à base de phytoestrogènes, car un lien avec la prolifération des cellules cancéreuses a été observé.

Quand on pense avoir besoin de compléments alimentaires à long terme, du fait d’une alimentation ou de besoins particuliers (régime végétarien, pratique sportive intense), il est préférable de prendre l’avis d’un professionnel de santé.

Des produits réglementés

En France, les compléments alimentaires sont des produits réglementés.

Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaires dont le but est compléter un régime normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses.

L’Europe, puis la France depuis mars 2006, a défini très précisément ce qu’était et ce que pouvait contenir ou non un complément alimentaire. La définition est très précise, elle indique que :

La loi française a émis une liste des nutriments autorisés (13 vitamines et 15 sels minéraux) dans la fabrication des compléments alimentaires, pour lesquels elle fixe également des concentrations maximums. La loi française définit également une liste de 540 plantes autorisées.

Enfin, à la différence des médicaments, les compléments alimentaires ne sont pas soumis à l’évaluation scientifique, ni à l’autorisation de mise sur le marché (AMM).

Des compléments alimentaires spécifiques

Aujourd’hui, la gamme des compléments alimentaires disponible est très variée. Menthe Citron vous propose un petit tout d’horizon des grandes familles de compléments alimentaires.

Des compléments alimentaires pour être en pleine santé

Des compléments alimentaires pour booster son énergie et renforcer ses défenses immunitaires

La vitamine C extraite de l’acérola, grande star des compléments alimentaires

Bien que 2 agrumes par jour suffisent à nous apporter l’ensemble des apports nécessaires en vitamine C, nos rythmes de vie font que nous avons parfois du mal à répondre à ce besoin.

La vitamine C est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme, elle l’aide à lutter contre la fatigue et les infections.

Dans la plupart des compléments on retrouve de la vitamine extraite de l’acérola, une cerise d’Asie. Celle-ci possède également des propriétés reminéralisantes, tonifiantes et antioxydantes. Une vraie mine d’or pour booster notre organisme.

Bon à savoir

Certains compléments alimentaires contiennent de la vitamine C de synthèse et non extraite des fruits : optez plutôt pour des compléments naturels.

Notre chouchou, la gelée royale

La gelée royale, produite par les abeilles, est exclusivement consommée par la reine. Elle lui permet de vivre 50 fois plus longtemps que ses comparses ouvrières. La gelée royale contient de nombreux éléments (vitamines 1, C, D, E, B5, protéines lipides, minéraux, oligo-éléments, acides aminés) qui en font un allié de premier choix pour retrouver la forme.

Les baies de Goji

Testées et approuvées par votre humble rédactrice, les baies de goji, très riches en nutriments, sont idéales en cas de coup de mou. La baie de goji est très utilisée dans la pharmacopée traditionnelle chinoise et est auréolée de nombreuses vertus, dont ses propriétés anti oxydantes.

La spiruline, un super-aliment

Avant d’être utilisé comme complément alimentaire, la spiruline est un aliment, considéré par l’Organisation Mondiale de la Santé comme le meilleur aliment pour l’humanité au 21ème siècle! La spiruline regorge de qualités nutritionnelles exceptionnelles et facilement assimilables par l’organisme.

Etant donné sa teneur nutritive très concentrée, la spiruline est un atout de choix pour les sportifs et ceux qui ne raffolent pas des légumes.

Le ginseng, une racine aux milles vertus

Le ginseng , une racine originaire d’Asie, contient des ginsenoïdes qui agirait notamment sur le système nerveux central pour doper l’énergie. Le ginseng est un grand classique de la phytothérapie, aussi réputé pour booster la libido.

Le guarana, vitalité de corps et d’esprit

Cette plante d’Amérique du Sud est riche en vitamines (A, E, B1, B3, PP), en oligoéléments, en acides gras essentiels et en sels minéraux (calcium, potassium, phosphore, fer, cuivre, zinc et magnésium).

Notamment grâce à la caféine qu’il contient, le guarana éveille tant notre corps que notre esprit. Il est ainsi utilisé pour lutter contre une fatigue passagère ou en cas de surmenage.

L’expérience de la rédactrice

Si comme moi vous buvez du thé et du café la journée, préférez un stimulant sans caféine pour éviter le surdosage. On se retrouve alors très (trop) en forme et on a difficultés à s’endormir. Des palpitations sont un bon indicateur d’un surdosage en caféine !

Le magnésium marin

Il existe différents types de magnésium et le magnésium marin est extrait de l’eau de mer.

Le magnésium est généralement recommandé en cas de grande fatigue, de crampes, de contractions involontaires des paupières, de sommeil perturbé et de déprime.  

Le magnésium marin doit être associé à de la vitamine B6 pour être bien absorbé par l’organisme, ce qui est généralement le cas dans les compléments alimentaires.

Les compléments de magnésium marin doivent être pris pendant plusieurs semaines pour pouvoir constater des effets, avec une pause entre les cures pour ne pas surcharger le foie.

Pour les personnes fragiles, les malades chroniques ou les femmes enceintes il est déconseillé d’en prendre.

Le silicium est également un oligo-élément connu pour nous aider à retrouver la forme naturellement. Dans le cas d’une fatigue chronique, il est conseillé de faire un bilan sanguin pour déceler une anémie (carence en fer).

Des compléments alimentaires pour mieux dormir

Le tryptophane pour un sommeil réparateur

Vous avez du mal à trouver le sommeil le soir, vos nuits sont courtes et vous accumulez la fatigue ? Les compléments alimentaires peuvent être une bonne alternative aux médicaments.

Les compléments alimentaires à base de tryptophane vous aideront à avoir un sommeil réparateur. Cet acide aminé est essentiel dans le processus du sommeil. SI vous l’utilisez en compléments alimentaires, pensez à la prendre en fin de journée, car il met du temps à être assimilé par l’organisme.

La mélatonine pour recaler son horloge interne

La mélatonine est une hormone qui joue un rôle majeur dans le déclenchement du processus d’endormissement. La sécrétion de cette hormone diminue avec l’âge et peut être perturbée par le stress ou le décalage horaire.

La mélatonine est très efficace pour les personnes travaillant de nuit ou ayant des horaires décalés.

L’astuce menthe citron

Vous prévoyez de partir en vacances dans un pays avec un important décalage horaire ? Pensez à emporter de la mélatonine, vous vous remettrez bien plus vite du décalage et pourrez profiter de vos vacances en pleine forme.

L’expérience de la rédactrice

Ayant vécue entre la France et la Nouvelle Calédonie, je suis habituée des voyages au long cours. Ma maman, infirmière de nuit, m’a fait découvrir les bienfaits de la mélatonine. A chacune de mes arrivées, je prends ces comprimés qui me permettent de me remettre en 2 jours du décalage horaire. Je suis également pompier volontaire et j’utilise aussi la mélatonine pour me remettre d’une nuit agitée.

Les oligo-éléments pour calmer ses nerfs

Le magnésium et le lithium joue un rôle sur notre équilibre nerveux. Un déficit de ces oligo-éléments peut ainsi nous jouer des tours et nous empêcher de dormir.

Bon à savoir : Crampes, palpitations ou une irritabilité ? les symptômes d’un manque en magnésium dans notre alimentation se font vite ressentir. En effet, notre corps ne fait pas de réserve de magnésium, il l’utilise un flux tendu.

Des compléments alimentaires pour des articulations en pleine santé

Un régime alimentaire déséquilibré peut engendrer des douleurs articulaires tandis qu’une alimentation riche en vitamines et en minéraux peut contribuer à la reconstruction de l’os et à la lutte contre les douleurs articulaires.

Découvrez quels apports sont recommandées pour lutter contre les douleurs articulaires.

Le cuivre, nutriment essentiel

Le cuivre est présent en tout petite quantité dans notre corps mais y joue toutefois un rôle essentiel. Il intervient notamment dans la formation du collagène présent dans articulations. Il est également connu pour réduire les douleurs liées à l’arthrose.

La consommation de certaines vitamines et minéraux peuvent diminuer l’absorption du cuivre par l’organisme.

Le cuivre peut également être recommandé pour les sportifs, celui-ci étant facilement évacué avec la sueur.

Il faut également veiller à ne dépasser les apports journaliser recommandés, car un excès de cuivre pourrait entraîner des problèmes hépatiques.

Les compléments alimentaires à base de plantes pour soulager les douleurs articulaires

Face aux douleurs liées à l’arthrite, certaines plantes sont utilisées pour leurs vertus anti-inflammatoires telles que la griffe du diable (harpagophytum), le cassis ou encore la camomille romaine ou le romarin.

D’autres plantes ont des vertus antalgiques telles que la reine des prés, le bouleau, le peuplier ou bien le saule blanc. Enfin la prêle est certainement la plante la plus populaire pour ses effets reminéralisants dans les cas d’arthrose.

La glucosamine

Elle est extraite de la carapace des crustacés et est connue pour soulager les symptômes de l’arthrose.

Des compléments alimentaires pour lutter contre les troubles digestifs

Le charbon végétal est un désintoxiquant naturel. Ses effets, reconnus, sont nombreux pour lutter contre les troubles digestifs. Il est efficace pour calmer les brulures d’estomac, le reflux gastrique, l’aérophagie, les flatulences et les ballonnements.

Son effet régulateur sur le transit permet de calmer la diarrhée et la constipation.

Le charbon peut également être utilisé pour lutter contre la mauvaise haleine (halitose).

Etant donné son pouvoir absorbant, le charbon ne doit pas être pris au même moment qu’un traitement médicamenteux.

Des compléments alimentaires pour chouchouter sa peau et ses cheveux

Pour une peau au top

La nutricosmétique désigne tout complément alimentaire qui agit sur la santé des cheveux, de la peau, des ongles et des cils. Ce terme peut également faire référence aux suppléments destinés à la perte de poids, à la diminution de la cellulite, au gain de masse musculaire, etc.

Parmi les vitamines et les sels minéraux privilégiés par la nutricosmétique, on retrouve :

Les huiles de bourrache et d’onagre

Ces huiles végétales contiennent de l’acide gamma-linolénique (aussi appelé GLA). Cet acide gras de la famille oméga-6, joue un rôle essentiel sur la beauté de la peau (l’hydratation de la peau la fermeté, l’élasticité). C’est l’huile de bourrache qui contient le plus de GLA.

Les huiles de poisson

Les huiles de poisson apportent des acides gras oméga-3 qui réduisent l’inflammation de la peau et apportent une légère protection contre les coups de soleil.

La glucosamine

La glucosamine, dont nous avons déjà parlé dans cet article, est depuis peu utilisée dans les cosmétiques.

Cette molécule et son dérivé (la N-acétyl glucosamine) a des effets bénéfiques sur les cellules de la peau et sur la peau elle-même : elle accélère la cicatrisation, améliore l’hydratation et diminue les rides.

Des compléments alimentaires pour préparer notre peau au soleil

Il existe de nombreux compléments alimentaires qui permettent de préparer sa peau à une exposition au soleil.

Les compléments alimentaires solaires idéaux comprennent de la vitamine E, du sélénium et des caroténoïdes. Ce cocktail préparera notre peau à prévenir les coups de soleil et à lutter contre la petite baisse immunitaire provoquée par l’exposition.

Le mieux est de débuter une cure au moins 3 semaines à l’avance.

Attention toutefois, les compléments alimentaires ne sont pas des produits miracles, il ne faut pas oublier d’emporter crème solaire et chapeau pour se protéger du soleil.

Bon à savoir

Les compléments alimentaires solaires ont soulevé des débats quant à leur dangerosité pour les fumeuses. Nous vous en disons plus juste après.

Pour des cheveux en pleine forme, la levure de bière

La levure de bière est LE complément alimentaire phare pour la beauté des cheveux.

La levure de bière est riche en vitamine B, qui entrent en jeu dans la synthèse de la kératine : Celle-ci compose à plus de 95% la fibre capillaire.

Au-delà de ses effets sur les cheveux, la levure de bière est parée de nombreuses vertus. Elle représente une des meilleures sources de protéines végétales, contient nombre de minéraux et d’enzymes. La levure de bière a ainsi des effets positifs sur la fatigue, les infections et également le transit intestinal.

L’expérience de la rédactrice

Pratiquant régulièrement le surf, mes cheveux sont malmenés à longueur d’année par le sel et le soleil. J’utilise de temps à temps ces produits peu onéreux et qui fonctionnent très bien : les cheveux poussent rapidement, ont plus de matière et sont plus brillants.

Les compléments alimentaires minceur

On retient 3 grandes catégories de compléments alimentaires destinés à aider à la perte de poids, et des nouveaux venus sur le marché

Les compléments alimentaires minceur « classique »

Les coupe faim
Les produits drainants
Les bruleurs de graisse
–        Provoquent une sensation de satiété grâce aux fibres qu’ils contiennent
–      Combattent la rétention d’eau

–      N’ont pas d’action sur les graisses.

–      Aident à dégonfler (peuvent être donc utiles pour la femme lors des règles.)

–        Aident à déstocker les graisses (dès lors qu’on fait du sport)

–        Sont riches en caféine (attention à ne pas en abuser)

Pectine de pomme, konjac, nopal
Artichaut, cassis, hibiscus
Caféine, thé vert, guarana, chitosan

Concernant les produits drainants, de nombreux fruits et légumes courants peuvent avoir les mêmes vertus sur la rétention d’eau (poireaux, figues, raisins, concombre, melon, pastèque. (J’ai choisi mes préférés, mais l’asperge, le céleri et le navet ont les mêmes bienfaits).

Bon à savoir

Menthe Citron vous conseille :

– De ne pas abuser des produits drainants qui peuvent sur le long terme rendre nos reins fainéants ;

– d’éviter les bruleurs de graisse à base d’orange amère (voir plus de détails à la fin de l’article)

A côté de ces trois grandes catégories classiques de compléments alimentaires, de nouveaux produits apparaissent sur le marché.

Les nouveaux venus sur le marché de la minceur

Des molécules brule graisse : l’acide alpha lipoïque

L’acide alpha lipoïque est plus connu pour être un anti oxydant puissant et il est utilisé dans de nombreux médicaments.

Cette molécule encourage également le corps à stocker les glucides dans le muscle plutôt que de les transformer en graisse.

Les capteurs de graisse : le chitosan

Le chitosan est une fibre naturelle, issue de la carapace des crustacés, très utilisé au Japon. Il crée un gel dans l’intestin, qui fait office d’éponge à graisses. Celles-ci ne sont donc pas métabolisées par notre organisme mais éliminées par la voie naturelle.

Les probiotiques, pour rééquilibrer son métabolisme

Les probiotiques font beaucoup parler d’eux ces dernières années et s’imposent dorénavant dans le paysage des compléments alimentaires minceur.

On a tous dans notre entourage cet(te) ami(e) qui mange comme 4 et ne prends pas un gramme. On dit de cette personne qu’elle a un bon métabolisme. Pour la plupart d’entre nous qui n’ont pas « un bon métabolisme », les probiotiques peuvent nous aider à rééquilibrer la balance.

Derrière ce joli nom se cache le fait d’ingérer des … bactéries ! Mais des bonnes bactéries, dont le rôle est de rééquilibrer l’écosystème de la paroi intestinale. Ainsi régénérée, celle-ci favorisera la transformation des aliments en nutriments plutôt qu’en mauvaises graisses.

Les compléments alimentaires : quelle efficacité ? quels dangers ?

Le phénomène des compléments alimentaires a suscité de nombreux débats et de publications scientifiques autour de la question de leur efficacité voire de leur dangerosité.

Il ressort des nombreuses publications des grandes tendances :

  • Comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas abuser des compléments alimentaires. Pour grossir le trait, c’est un peu comme lorsqu’on est au régime et qu’on s’accorde un Mc do : on évite de prendre les frites et la glace ! Ainsi, Nous verrons plus en détails quels surdosage ou associations sont identifiés « à risque » et lesquels soulèvent des débats.
  • Malgré le nombre de publications, il existe un grand flou quant à l’efficacité ou l’utilité de certains compléments alimentaires. Par exemple le magnésium, paré de nombreuses vertus, a fait l’objet de plus de 900 publications scientifiques : à ce jour il est impossible de trancher quant aux effets bénéfiques des compléments alimentaires à base de magnésium.
  • Il existe des risques importants liées au malfaçons achetées sur internet

Menthe Citron vous propose ici un tour d’horizon des dangers liées aux compléments alimentaires.

Les compléments alimentaires à risque (des dangers avérés)

Certains compléments alimentaires présentent des risques avérés. Ces risques ont notamment été révélés grâce au dispositif de nutrivigilance de l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) qui reçoit les signalement d’effets indésirables liés à ces produits.

Le risques des compléments alimentaires sont souvent associés à un surdosage ou à l’association de composés.

Le millepertuis

Le millepertuis, qualifié d’antidépresseur naturel, entre en interaction avec vingt familles de médicaments. Il diminue notamment les effets de pilules contraceptives, d’anxiolytiques de traitements contre le VIH et d’immunosuppresseurs

Les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge

La levure de riz rouge est utilisée dans de nombreux compléments alimentaires « anti-cholestérol ». Cette levure contient des monacolines, qui peuvent notamment entrer en interaction avec des médicaments à base de statines. Ces compléments alimentaires peuvent également être risqués pour certains types de consommateurs.

Ainsi, Menthe citron vous conseil de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant de consommer ces produits.

Les dangers de la p-synéphrine, un complément minceur

La p-synéphrine est obtenue à partir de l’écorce d’orange amère[2].

Suite à des signalements de consommateurs, cette substance a attiré l’attention de l’ANSES. Deux raisons étaient à l’origine des troubles provoqués : certains étaient surdosés et/ou étaient associés avec de la caféine. Surdosés, ils peuvent provoquer des problèmes cardiovasculaires.

Aujourd’hui, ces compléments alimentaires ne doivent ci dépasser une teneur de 20 mg en p-synéphrine ni associer de la caféine dans leur composition.

Bon à savoir

Les produits contenant du magnésium, du calcium, du fer et du ginkgo font également l’objet du nombreuses publications sur les interactions avec des médicaments. Il est préférable de consulter un professionnel de santé si l’on suit un traitement particulier.

Les compléments alimentaires qui soulèvent les craintes des chercheurs

De très nombreuses études ont été menées sur les compléments alimentaires et pourtant la question des effets de certains reste très floue : les résultats des études sont parfois contradictoires ou nécessitent d’être confortés par d’autres recherches.

Les compléments alimentaires qui sont dans la ligne de mire des médecins et des chercheurs ? les vitamines A ,E et D, les compléments à base de phyto-œstrogènes ou encore le bêtacarotène.

Les vitamines A et E, déconseillées aux femmes enceintes

La vitamine A (ou rétinol) et la vitamine E sont déconseillées aux femmes enceintes car elles pourraient engendrer des malformations congénitales chez leurs bébés.

La Vitamine D favorisant le cancer du sein ?

Des chercheurs ont constaté[3] que le risque de cancer du sein invasif augmenterait chez les femmes prenant plus de 600 UI par jour de vitamine D (l’UI, pour Unité nationale, correspond à la quantité d’un nutriment par rapport à son activité biologique).

Les compléments à base de phyto-œstrogènes parfois déconseillés

Certains compléments alimentaires à base de phyto-œstrogènes, en particulier ceux issus des isoflavones de soja, semblent également avoir un lien sur la prolifération des cellules cancéreuses (mammaire mais aussi prostatiques). En 2005, l’Anses a rendu un avis déconseillant ces compléments alimentaires pour les personnes ayant, ou ayant eu, ce type de cancers.

Bêtacarotène et risque de cancer du poumon

Initialement, les chercheurs avaient identifié des vertus anti cancéreuse au béta carotène, un anti oxydant. Deux études, associant chacune le bêtacarotène à un autre anti oxydant (vitamine A et E), ont dû être arrêtés en cours car le risque du cancer du poumon avait augmenté dans les deux études. La prise de CA au bêtacarotène n’est pas recommandée pour les fumeurs.

Autres risques liées au compléments alimentaires

Des substances interdites dans les amincissants et stimulants érectiles

L’un des travers majeurs des compléments alimentaires vient des contrefaçons, dans lesquelles les compositions sont falsifiées. Ces malfaçons ont été ont été découvertes grâce au dispositif de nutrivigilance de l’ANSES.

Elles concernent des amincissants, des compléments pour sportifs ou des stimulants érectiles achetés sur internet.

Les produits :

  • Ne renferment pas les substances annoncées et/ou
  • Contiennent des substances interdites et / où
  • Contiennent des médicaments.

Le conseil de Menthe Citron

20 % des compléments alimentaires sont achetés via la vente directe ou la vente sur internet. Si l’on souhaite compléter son alimentation par des compléments alimentaires, rien de mieux qu’une petite visite à son pharmacien local, qui saura également être de bon conseil sur le choix du produit.

L’effet « matrice alimentaire » perdu avec les compléments alimentaires

En dehors de ces cas extrêmes, il semble que l’absorption des produits contenus dans les compléments alimentaires ne se fasse pas de la même façon que lorsqu’ils sont ingérés dans le cadre d’un repas.

Les compléments alimentaires ne sont pas des aliments à part entière, mais des composants isolés à hautes doses nutritionnelles. Ainsi isolé, ces composants peuvent :

  • Être disponible trop vite pour l’organisme ;
  • Perdre de leur effet
  • Changer de fonction.

Dans le cas des compléments alimentaires, l’effet « matrice alimentaire » est perdue.

En conclusion

Que retenir de ce dossier sur les compléments alimentaires ?

Tout d’abord, que normalement, notre alimentation devrait suffire à couvrir l’ensemble de nos besoins nutritionnels. Hors, bien manger prends du temps, et nos rythmes de vie nous imposent parfois d’autres priorités. Ainsi, les compléments alimentaires peuvent être utiles à certains moments de notre vie, ou lorsque certains déficits nutritionnels sont identifiés.

Il faut juste faire attention à ne pas en abuser sur le long terme, et à ne pas les cumuler.

Notre culture occidentale nous a formaté à prendre des pilules lorsque nous rencontrons des soucis de santé. Hors, nous pouvons associer aux compléments alimentaires d’autres alternatives pour guérir, voire prévenir nos maux quotidiens.

Par exemple, lorsque l’on a coup de mou, nous sommes la plupart du temps …Déshydratés ! Et oui, la moitié de la population ne boit pas assez d’eau quotidiennement. Pour retrouver le tonus, rien de mieux qu’une cure d’eau et jus de jus de fruits maison pour faire le plein de vitamines. Pour retrouver un sommeil apaisé, la méditation est un outil surprenant. Autant de bonnes habitudes favorables pour notre santé et notre porte-monnaie.

Annexes

Les compléments autorisés

 Vitamines Minéraux
 Vitamine A

Vitamine B1

Vitamine B2

Vitamine B3

Vitamine B5

Vitamine B6

Vitamine B8

Vitamine B9

Vitamine B12

Vitamine C

Vitamine D

Vitamine E

Vitamine K

Calcium

Chlorure

Chrome

Cuivre

Fer

Fluor

Iode

Magnésium

 Manganèse

Molybdène

Phosphore

Potassium

Sélénium

Sodium

Zinc

[1] Étude menée par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS)

[2] Aussi connue sous le nom latin de Citrus aurentium

(1)              [3] Etude de la Women’s Health Initiative, qui comprend 36.282 femmes âgées de 50 à 79 ans. Jan A. Cauley, de l’université de Pittsburg, et d’autres chercheurs américains ont évalué durant 7 ans les effets de la vitamine D associée au calcium par rapport à un placebo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *