• Menu
  • Menu

Le guide des jus maison

Avec leurs couleurs acidulés, les jus maisons séduisent de plus en plus d’adeptes désireux de faire le plein de vitamines et de moins consommer d’aliments transformés. Vous souhaitez vous laissez tentez par l’expérience mais vous hésitez entre l’achat d’un extracteur, d’une centrifugeuse ou d’un Nutribullet ? Vous êtes un peu perdu entre smoothie et juicing ? Vous souhaitez découvrir des recettes toutes simples de jus détox ou de jus améliorant vos performances sportives ?

Cet article est fait pour vous.

1      Les bienfaits des jus maison

Il y a plein d’avantages à réaliser soi-même ses jus de fruits et de légumes. Au cas où vous n’en étiez pas à 100% convaincu, Menthe Citron a listé 5 atouts des jus maison.

1.1   5 bonnes raisons de faire ses jus soi même

  1. Avec le fait maison, on absorbe moins de toxines : le fait maison est moins chimique, moins gras, sans conservateurs ou autres additifs alimentaires (attention toutefois aux pesticides (on y reviendra).
  2. On peut consommer nos 5 fruits et légumes recommandés en 1 jus : 1 pomme, 1 orange, 3 carottes.
  3. Notre corps absorbe un maximum de nutriments : avec les jus crus, il n’y a pas de déperdition de nutriments (vitamines, oligo-éléments) liés à la cuisson.
  4. On absorbe ces nutriments de manière très digeste : avec les jus, on met notre système digestif au repos.
  5. On consomme des légumes qu’on ne mange pas forcément régulièrement (exemple : betteraves, céleri).

Le saviez -vous : pour réaliser un jus de 33cl, ce n’est pas moins d’un kilo de fruits et légumes qui est nécessaire !

 

 

1.2   On fait le plein de nutriments : mais les nutriments, késako ?

Les nutriments sont composés des vitamines, des éléments minéraux, des acides gras, des acides aminés et des antioxydants.

Les fruits et légumes sont pleins de nutriments : les consommer nous permet d’assurer le bon fonctionnement de notre corps, qu’il s’agisse de notre système immunitaire, du fonctionnement de nos organes, du renouvellement cellulaire ou de notre transit.

Une alimentation équilibrée devrait nous apporter l’ensemble des nutriments dont nous avons besoin. Hors, nos rythmes de vie nous empêchent parfois de prendre soin de nous. Les jus permettent de combler de façon concentrée nos besoins en vitamines.

Si vous êtes en train de lire cet article, vous êtes certainement déjà en train de demander quel équipement choisir ! Passons à la pratique.

2      Comment faire ses jus maison

2.1   Bien choisir son équipement

2.1.1    Le conseil de la rédactrice

Personnellement, le choix de mon équipement a fait l’objet de grands débat internes. Entre les avantages et les inconvénients de tel appareil, on est vite perdu.

Avant de vous présenter les points forts et les points faibles des différentes machines, je vous conseillerai de vous demander quels sont vos priorités (budget, temps imparti, valeur nutritionnelle, type de jus).

En effet, je peux dorénavant vous dire que le meilleur choix, c’est un extracteur à jus. Mais ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour vous.

Dans mon cas, il s’agissait de faire des jus rapidement, à un cout raisonnable et que le nettoyage ne soit pas trop fastidieux.

J’ai choisi une centrifugeuse et j’en suis ravie.

2.1.2    Blender contre centrifugeuse et extracteur à jus !

Quand on se lance dans l’achat d’un équipement pour faire des jus, on a l’impression que l’on doit choisir entre un blender, une centrifugeuse, ou le fameux extracteur à jus.

2.1.2.1   Le blender

Le blender est hors catégorie pour les jus : avec lui, on n’obtient pas du jus, mais plutôt de la purée de jus, à laquelle on ajoute un liquide (eau, eau de coco, lait, yaourt, bouillons, jus). En gros, on réalise des smoothies ou des soupes. Ainsi, les préparations réalisées seront riches en fibres (on vous en dit plus sur les fibres plus bas).

Il est courant de lire que dans un blinder, les aliments sont malmenés, donc moins nutritifs. L’étude que nous vous présentons plus bas démontre le contraire. Il semblerait qu’un blender conserve l’ensemble des nutriments.

Un blender est un article utile et bon marché, qui peut être allié précieux si l’on souhaite consommer moins de produits transformées (compotes, soupes).

Dans la catégorie des blenders, le Nutribullet est un appareil très à la mode : vendu sous l’appellation « extracteur à nutriments », il ressemble fort à un mixeur classique. Il a l’avantage d’être performant sur les éléments durs (glaçons, noix) et est fourni avec un livre de recette. Son design et son côté ludique semble appréciable pour se lancer dans ses premiers jus maisons.

2.1.2.2   La centrifugeuse

Grâce à sa force centrifuge et sa vitesse de rotation, elle écrase les aliments et sépare le jus de …tout le reste.

Le procédé est rapide, simple et efficace. On obtient un jus pur, sans pulpe, et mousseux sur le dessus.

Les points positifs ?

  • Les centrifugeuses sont généralement plus faciles à nettoyer que les extracteurs
  • Le processus est plus rapide (vitesse de rotation et il n’y a pas besoin d’enlever les pépins)
  • Le prix des centrifugeuses a considérablement baissé depuis l’arrivée des extracteurs

Les points négatifs des centrifugeuses ?

  • Il semble qu’il y ait une déperdition des qualités nutritionnelles liées à la rapidité de rotation (voire l’étude dont nous vous parlons plus bas)
  • Les jus doivent être consommés dans les minutes qui suivent leur extraction, on ne peut pas les conserver.

Le conseil de la rédactrice

Si vous choisissez une centrifugeuse, investissez dans un équipement avec une cheminée large : je peux déposez la plupart de mes fruits et légumes dans ma centrifugeuse avec un ou deux coup de couteux. Je ne suis pas sûre que je ferai autant de jus si la préparation était plus fastidieuse !

2.1.2.3   L’extracteur de jus

L’extracteur, basé sur le système des anciens pressoirs, presse les fruits via un système de rotation lente : ce mécanisme, plus doux, est censé préserver au mieux les nutriments. Ainsi, plus la vitesse de rotation est lente, plus le pressage est doux.

Il existe deux types d’extracteurs, les extracteurs horizontaux et les extracteurs verticaux.

Les extracteurs verticaux sont souvent plus pratiques (rapidité, nettoyage) tandis que les verticaux présenteront souvent plus de possibilités (plus adapté pour les feuilles, possibilité de sorbets) mais seront moins pratiques (volume, durée de l’extraction).

Les points positifs des extracteurs ?

  • On peut conserver les jus de fruits réalisés 24h au réfrigérateur (pas plus entre l’oxydation et la fermentation).
  • Ils permettent de presser des oléagineux : on peut donc réaliser du lait d’amande par exemple.
  • Il est plus facile de réaliser des jus d’herbes avec un extracteur.
  • On réalise plus de jus avec le même volume de fruits et légumes.

Les points négatifs des extracteurs ?

  • Les extracteurs sont les équipements les plus couteux du marché.
  • Ils sont généralement plus long à nettoyer.

L’astuce Menthe Citron

Certaines centrifugeuses sont vendues sous l’appellation extracteur de jus. Vous saurez reconnaitre un extracteur à sa fis sans fin et sa vitesse de rotation lente, comprise entre 20 et 110 tours minute

2.1.3    Les appareils sélectionnés par Menthe Citron

Menthe Citron a sélectionné pour vous quelques appareils qui font consensus dans leurs catégories respectives.

2.1.3.1   Le blender H.Koening MXC36 soup maker chauffant

Pour bien choisir son blender, il vaut mieux investir sur un appareil solide capable de tourner pendant 3 minutes (ce n’est pas forcément utile pour les jus, mais c’est appareil vous servira pour d’autres usages tels que des purées, des compotes ou des soupes).

Ainsi, nous vous conseillerions même d’investir dans un blender chauffant, qui vous permettra de réaliser très facilement des soupes.

A moins de 100 €, le blender « H. koenig MXC36 soup maker » semble un très bon choix. Dans la même gamme, le blender « Senya blender chauffant Inox Cook & Ice » a également un design très sympa.

Si vous souhaitez investir un peu plus (157€), le « Moulinex Soup&Co » est un blender haut de gamme qui vous donnera entière satisfaction

2.1.3.2   La centrifugeuse Philips HR1855/70 Centrifugeuse Viva noire 700W

J’ai choisi cette centrifugeuse au design sympa pour mon usage personnel et j’en suis vraiment satisfaite.

La cheminée extra large, le nettoyage rapide et sons système de montage en font un article vraiment pratique à utiliser. Son prix, 80 € est abordable.

2.1.3.3   Les extracteurs

Extracteur horizontal : L’oméga 8226

La marque Oméga est reconnue dans le monde du juicing pour sa robustesse : ses appareils sont garantis 15 ans, ce qui est fort appréciable à l’époque de l’insolence programmée. Son prix (369 €) est ainsi justifié par la durabilité escomptée.

La vitesse d’extraction de cet extracteur est très lente (80 tours/minutes), ce qui vous permettra d’obtenir un maximum de jus, et selon le constructeur, de conserver au mieux les vitamines et les minéraux.

Polyvalent, cet appareil vous permettra même de réaliser des purées de noix ou des pâtes fraiches.

Extracteur horizontal : Oméga VSJ843RS

Prix : 439 €

On continue sur la marque Oméga et on vous propose son homologue vertical.

Moins polyvalent, mais plus pratique, cet extracteur a un fort rendement grâce à ses 43 tours minutes. Il conviendra tout à fait pour les jus d’herbes et les laits végétaux.

Nous vous avons présenté des modèles « hauts de gamme », mais il est possible de trouver des extracteurs aux alentours de 200 €.

2.2   Quid de la conservation des nutriments

Menthe citron s’est penchée sur la question de la conservation des nutriments liées à l’utilisation des différents appareils.

Bien que dans la majorité de la littérature on retrouve un consensus sur le fait que l’extracteur conserve le mieux les nutriments, nous n’avons pas trouvé de données quantitatives fiables sur ce sujet … Exceptée une enquête de l’institut suisse des vitamines relayée par l’UFC Que Choisir et dont les résultats sont plutôt étonnants.

L’institut a comparé la teneur en nutriments de jus obtenus par un extracteur, une centrifugeuse et un mixeur. Le test est réalisé à partir des fruits et légumes bio : deux oranges, une pomme, une branche de céleri, une carotte et une poignée d’épinards, divisés en parts égales pour les trois appareils.

Nous avons synthétisé les résultats dans le graphique ci-dessous

 

Les résultats du test sont donc à l’opposé de ce que l’on pensait.  Mais pourquoi ?

Cela s’explique en partie car l’extracteur et la centrifugeuse séparent les fibres dans lesquelles on retrouve une bonne part de nutriments. Il semble également que la chauffe des appareils ne soit pas assez élevée pour entrainer une déperdition des nutriments.

 

 

Alors quel appareil est fait pour vous ?

Nous n’avons pas parlé du presse agrume, mais si vous souhaitez juste boire votre jus d’orange frais tous les matins, c’est un appareil simple et abordable qui vous permettra de faire le plein de vitamine C quotidiennement.

Le blender, un peu tombé dans l’oubli, fait son retour sur le devant de la scène (Nutribullet, blinder chauffant). Cet appareil sympa ne fera pas de jus à proprement parler, mais vous permettra de réaliser vos smoothies, soupes et compotes maison. Nous verrons également qu’il peut être un allié précieux dans le cas d’une cure détox.

La centrifugeuse ? Elle répond à l’utilisateur qui ne souhaite ne pas trop dépenser et qui privilégie la simplicité. Quant à l’extracteur, il est au top car il permet de conserver ses jus, d’extraire plus de jus et également de faire des laits de noix.

 

2.3   Conseils pratiques pour réaliser ses jus

2.3.1    La peau ?

La peau des fruits regorge de bienfaits santé, mais également de pesticides.

Si les fruits sont issus de l’agriculture biologique, on n’hésite pas à garder la peau (éviter pour les oranges, les betteraves, les grenades).

On brosse bien ses fruits et légumes car ils ont tout de même été manipulés par beaucoup de personnes

Le saviez-vous ?

Les fruits et légumes les plus riches en pesticides ? la pomme, la carotte, le raisin, le céleri.

2.3.2    Les pépins ?

On les enlève pour l’extracteur, on peut les garder pour la centrifugeuse.

2.3.3    Les aliments congelés ?

On attend qu’ils décongèlent avant de les intégrer, ils pourraient endommager le mécanisme de l’appareil (centrifugeuse et extracteur).

2.3.4    Les coquilles de fruits (noix) ?

On ne met pas les coquilles des fruits qui pourraient endommager l’appareil.

2.3.5    Les herbes

Il est plus facile d’extraire le jus des herbes avec un extracteur qu’avec une centrifugeuse. Avec une centrifugeuse, vous pouvez faire une boule d’herbe pour les intégrer dans la cheminée, ou les ciselé finement et les ajouter après.

2.3.6    Y-a-t-il des fruits et légumes que l’on ne peut pas ajouter ?

Les légumes les plus secs tels que le chou-fleur ou la pomme de terre ne se prêteront pas à des jus. Les légumes mous (banane, avocat) ne se prêtent pas très bien au jeu non plus : ajoutez-les en premier. Certains extracteurs ont des tamis spéciaux.

Les astuces Menthe Citron pour réaliser vos jus

 

 

2.3.7    La conservation

Les jus réalisés à la centrifugeuse devront être consommés dans les minutes qui suivent, notamment ceux contenant de la vitamine C qui est très sensible à l’air et à la lumière.

Les jus réalisés avec un extracteur pourront être conservés au réfrigérateur 24h, mais il y aura tout de même une perte de nutriments liée à l’oxydation.

L’astuce de la rédactrice

Personnellement, je congèle mes jus.

Je remplis à ras bord des bocaux à confiture, pour éviter qu’il n’y ait de l’air et éviter les récipients en plastique.

Je les place au congélateur à la minute où ils sortent de ma centrifugeuse (c’est l’air et les rayons du soleil qui détériorent les jus).

En congelant ses jus on stoppe le processus de détérioration. Il y a certainement une perte de nutriments, mais cette technique me permet de boire un jus tous les matins.

2.4   Focus sur les fruits et légumes

C’est la grande question quand on se met à faire ses jus : qu’est-ce que mon jus va m’apporter comme bienfaits?

Menthe citron vous propose de se pencher sur les propriétés des différents fruits et légumes en fonction de leur couleur.

2.4.1    Les fruits et légumes en fonction de leur couleur

Le saviez-vous ?

Pour les légumes à dominantes rouge, la cuisson et la présence de matières grasses augmentent la biodisponibilité du lycopène, un puissant anti oxydant. Ainsi, on n’oublie pas de les consommer également en poêlées.

 

2.4.2    Quel rapport en fruits et légumes choisir ?

Lorsque l’on débute ses jus, on est généralement peu enclins à mélanger à son cocktail de fruits préférés de la betterave ou du céleri.

Et pourtant, si l’on veut consommer des jus régulièrement, il vaut mieux y adjoindre des légumes au risque de prendre un shoot de sucre très fort (nous aborderons plus loin la question du sucre dans les jus).

Pour débuter, on peut commencer par un apport de 70% de jus et 30% de légumes pour inverser la tendance et tendre vers 60% de légumes, 40% de fruits.

Le rapport idéal en fruit et légumes serait de 70% de légumes et 30% de fruits si l’on consomme des jus chaque jour.

Enfin, dans le cas d’un cure détox ou d’un régime il faut mieux arriver à 80% de légumes.

2.4.3    Zoom sur les fibres

Les jus réalisés à l’extracteur ou à la centrifugeuse sont dénués de fibres. Quel est leur rôle exactement ? Doit-on réduire leur apport ou l’augmenter ?

Les fibres n’ont pas de de valeur nutritionnelle, mais on toutefois des bienfaits santé.

  • Elles procurent un sentiment de satiété.
  • Elles participent au bon fonctionnement du système digestif et à l’absorption des nutriments par l’intestin.
  • Elles permettent une meilleure assimilation des graisses et ralentissent celle des sucres.

Pour la plupart d’entre nous, les fibres sont donc bénéfiques et nous n’en consommons pas assez. Cependant 10 à 20% de la population présente une sensibilité aux fibres, qui provoquent des ballonnements ou une irritation du tube digestif (quand elle ne sont pas ramollies par la cuisson).

Ainsi, si vous ne souffrez pas de sensibilité aux fibres, il est bon de ne pas consommer vos fruits et légumes seulement en jus : n’oubliez pas de croquer dans une pomme ou de faire de la salade.

2.4.4    Quid du sucre dans les jus de fruits

On s’intéresse ici aux jus composés seulement de fruits et n’intégrant pas de légumes.

Les jus de fruits ont été beaucoup à la mode ces dernières années, mais ils commencent à perdre de leur aura “ healthy food”. Boire une pinte quotidienne de jus de fruits n’est pas une si bonne habitude alimentaire que l’on pourrait penser.

La raison principale ? le fructose, le sucre contenu dans les jus, qui est directement lié à l’obésité et au diabète. Par exemple, dans un jus de fruit Innocent (sans sucre ajoutés) , on retrouve 34g de sucre, soit autant que dans une canette de coca[1].

Avec les jus de fruits, on ingère très rapidement une grande quantité d’aliments que l’on aurait mis beaucoup de temps à consommer : imaginez le temps qu’il faut pour manger deux oranges deux pommes et une carotte!

De plus, quand on boit un jus de fruits, notre pic de glycémie monte en flèche, car les fibres ne sont pas là pour ralentir l’assimilation des glucides.

L’astuce menthe Citron

Consommer votre jus de fruits au moment du repas, pour ralentir l’assimilation des sucres par votre organisme.

Si l’on n’aime pas trop rajouter des légumes dans son jus, la portion acceptable pour un jus de fruit quotidien est de 15 cl.

2.4.4.1.1            L’indice glycémique, qu’est-ce que c’est ?

L’index glycémique d’un aliment indique à quelle vitesse le sucre qu’il contient se retrouve dans le sang.

Lorsque nous consommons du sucre, notre corps sécrète de l’insuline, qui agit comme un « radar à sucre ». Elle permet au corps d’utiliser ce glucose, évitant ainsi qu’il soit en de trop grande quantités dans notre sang.

Si l’on consomme trop d’aliments sucrés, ce système perd de son efficacité. Notre corps développe une résistance à l’insuline. A terme, cette résistance peut provoquer l’obésité, l’hypertension et le diabète de type 2.

Les fruits les plus sucrés?

La datte, le raisin, la banane, la mangue, la cerise, la figue

Petit conseil pour calculer vos apports en sucre

Le sucre devrait représenter environ 10% de nos apports caloriques quotidiens, soit environ 50g (variables selon le sexe, la corpulence, l’activité physique…).

Il est assez difficile de se rendre compte de nos apports quotients en sucre. Un moyen ludique est de les calculer grâce à une application. Vous pouvez par exemple télécharger l’application gratuite « MyfitnessPal ». Vous y ajouter vos repas et celle-ci calcule vos apports journaliers en calories, mais également en glucides lipides et protéines. Un outil sympa pour mieux analyser son alimentation.

3      5 recettes pour débuter

Menthe citron a choisi pour vous des recettes simples et rapides pour débuter dans la préparation de vos jus.

3.1   Un jus aux couleurs du soleil pour avoir la pêche et se protéger des agressions

On fait le plein de vitamine A et C avec ce jus ensoleillé.

  • 1 orange,
  • 2 carottes
  • 1 pomme
  • 1 petit bout de gingembre (15 g)

Ce jus est idéal pour débuter car il est sucré. On a fait le calcul, il contient 46 g de glucides pour 240 calories. Ainsi, nous vous conseillons de ne pas le consommer tous les jours. Pour les pommes, vous pouvez choisir des granny Smith, moins sucrées que les autres variétés.

Les oranges contiennent beaucoup de vitamine C et de nombreux anti oxydants qui joueraient un rôle important dans la prévention de certains cancers.

 

3.2   Un jus pour les athlètes

Ce jus n’excède pas les 150 calories.

  • 1 petite betterave ou ½
  • 1 Pomme
  • 1 demi citron
  • Un peu de gingembre

Boudée à la cantine, la betterave est devenue la star des jus. On lui attribue même le terme de super-aliment. Les atouts de la betterave sont nombreux, et elle améliore notamment l’endurance chez les sportifs.

Dans ce jus, la pomme et le citron prennent le pas sur son gout un peu terreux.

On pourrait également rajouter de l’açaï, mais nous ne l’avons pas mis initialement car malgré ses nombreuses vertus n’est pas un produit que l’on retrouve frais sur les étals.

3.3   Deux jus pour un maximum de détox

Les jus détox sont composés d’aliments favorisant, via les organes (foie, reins, intestins), l’élimination des déchets. Pour la détox, Menthe Citron vous propose deux jus : un à base de céleri et l’autres à base de kale.

3.3.1    Jus détox au céleri

  • 1 concombre
  • 1 pommes
  • 1 branche de céleri
  • 1/2 cm de gingembre
  • 10 feuilles de menthe fraîche

Il est possible d’allonger ce jus avec un peu d’eau de coco.

Le concombre est parfait pour les jus : il a un gout peu prononcé, contient beaucoup d’eau et a des vertus détox : Il favorise l’élimination des déchets de l’organisme et aide à lutter contre la rétention d’eau.

Le céleri est un grand classique des jus détox : il nettoie le système digestif de façon naturelle.

Les pommes sont connues pour contribuer au nettoyage du système digestif. Dans les jus, elle se marient quasiment avec tous les fruits et légumes.

Enfin, si vous souhaitez masquer encore plus le gout du céleri, n’hésitez pas à ajouter du citron, peu calorique et plein de vitamine C.

3.3.2    Un jus vert détox délicieux (oui, c’est possible 😉)

Ce jus est le chouchou de votre rédactrice : n’étant pas un grand fan des jus de légumes, j’adore l’ajout de la citronnelle qui apporte une touche de nouveauté et un côté frais à la boisson.

  • 4 feuilles de chou kale
  • 1 poignée de pousses d’épinard
  • 1 concombre
  • 1 pomme
  • 1 kiwi
  • 1 cuillère à café de spiruline

Ce jus contient environ 240 calories et 35 grammes de glucides.

Le chou kale est la « It food » du moment. Prononcé simplement « kale » (« kayle ») dans la communauté des juicers, il s’agit tout simplement de notre bon vieux chou frisé. Il a de bienfaits santé et favorise la détox.

Pour le jus, Il suffit de retirer sa tige du chou et d’intégrer les feuilles à la préparation.

Les épinards sont connus pour préserver la santé de nos yeux car ils contiennent des pigments (lutéine et zéaxanthine) dont a besoin notre rétine.

Ce jus est également idéal si l’on souhaite améliorer l’éclat de sa peau: en effet, Le chou kale contient des nutriments favorisant la synthèse de l’acide hyaluronique et le kiwi a des priorités antiinflammatoire et anti oxydantes.

3.4   Jus jolie peau : chou kale, kiwi, concombre

On vous propose ici un jus à base de carotte, qui est une alliée de premier choix pour les jus belle peau. Le bêta-carotène qu’elle contient ralentit le vieillissement, améliore l’état de la peau et la prépare au bronzage.

Pour votre jus, mélangez :

  • 1 orange
  • 2 carottes
  • 1/2 betterave
  • 1 demi citron

Si ce jus n’est tout de même pas assez sucré, n’hésitez pas à ajouter une cuillère de miel, qui a de nombreux bienfaits pour notre épiderme.

Pour une belle peau, on vous recommande les jus verts ou à base de légumes. En effet, quand on regarde de près, beaucoup de jus « belle peau » recommandés sont en fait très sucrés. Hors, un des ennemis de l’éclat de notre peau, c’est le sucre.

Le jus détox et le jus pour sportif proposés ci-dessus seront également idéaux pour lutter contre les inflammations (qui provoquent l’acné) et les radicaux libres (qui creusent les rides).

 

Le truc en plus

On n’hésite pas à ajouter des graines de chia ou de la spiruline à la préparation finale !

4      Focus sur le juicing

Cette pratique, qui consiste à se nourrir exclusivement de jus pendant plusieurs jours voire semaines, a le vent en poupe.

C’est par l’expérience d’un australien que le juicing a été fortement médiatisé. Joe Cross, 140 kilos, diagnostiqué d’obésité morbide par ses médecins, décide de changer radicalement son mode de vie et de se nourrir uniquement de jus. Il consomme 10 kg de fruits et légumes par jour et perd 40 kilos en 2 mois. Dans le même temps, Il réalise un road trip documentaire où il relate son expérience « fat, sick and nearly dead ».

Aujourd’hui, la communauté des juicers (buveur de jus frais) est en pleine expansion.

Les objectifs du juicing sont de:

Le gros point négatif de ce régime est qu’évidemment … On a faim ! En revanche on fait le plein de fruits et légumes, notamment ceux qu’on ne consomme pas forcément régulièrement (céleri, betteraves).

Quand on se lance dans une cure détox, l’idée n’est pas seulement de boire des jus à longueur de journée mais de réduire toutes les substances nocives. Mais quels sont ces déchets, ou ces toxines ?

Les toxines sont les substances en excès dans notre corps, liées à l’alimentation ou à la pollution, qui empêchent le bon fonctionnement de l’organisme et qui doivent être éliminées (alcool, alimentation trop grasse, médicaments, produits toxiques).

Si on se lance dans une cure, il faut éliminer l’alcool, les cigarettes (même électronique), le café et tous les aliments trop riches.

On ne fait pas l’impasse sur les fruits bio, car il serait contradictoire de faire des jus détox avec des légumes bourrés de pesticides.

4.1.1    Débat sur la détox

Les cures de juicing font débats, comme tous les régimes basé un déséquilibre alimentaire.

Les régimes mono diètes sont généralement critiqués par les nutritionnistes, puisqu’il est reconnu que l’objectif pour être en bonne santé est d’avoir une alimentation équilibrée. Les jus détox n’ont pas d’effet délétère sur la santé, mais faire l’impasse sur les protéines et les lipides peut nous jouer des tours.

Le fait de vouloir détoxifier son organisme est également remis en cause, étant donné que notre corps est un système autorégulé qui sait normalement bien se débrouiller tout seul. Seulement, certains reconnaissent que nous sommes exposés à de plus en plus de toxines, et qu’un petit coup de pouce peut être un avantage.

Enfin, les cures détox ne font pas vraiment maigrir, comme tous les régimes trop brutaux : le corps se venge et les kilos réapparaissent vite une fois la cure finie. Si on souhaite maigrir, il faut mieux se tourner vers les smoothies, plus rassasiant grâce aux fibres qu’ils contiennent.

Ainsi, il semble plus raisonnable de faire une mini cure détox ou de remplacer un repas par un jus bien équilibré pour compenser certains excès. Une mini cure détox peut permettre de prendre du recul sur nos habitudes alimentaires et notre santé en général. C’est en tout cas l’expérience que j’en retire.

4.1.2    L’expérience de la rédactrice

Je me suis lancée dans une cure de juicing sans être bien préparée à l’expérience : l’idée était simple, on boit des jus de fruits et légumes sur une semaine (j’ai tenu 4 jours).

Je n’ai pas assez équilibré mes jus sur l’ensemble de ma cure : j’ai dû avoir un apport d‘environ 70% de fruits et 30% de légumes. Sur les 4 jours, J’enchainais les moments où j’étais super en forme, avec des petits coups de barre (le fameux pic de glycémie!).

En revanche, je me suis senti vraiment légère. Au début les effets sur ma peau se sont vite fait ressentir de manière positive, mais à la fin de semaine j’ai eu une poussée d’acné (trop de sucres, toujours). J’ai perdu deux kilos que j’ai dû reprendre en moins d’une semaine, sans pourtant me jeter sur la nourriture une fois ma cure finie.

Cette expérience a tout de même été positive : j’ai vraiment intégré que les jus pouvaient être trop sucrés ! Depuis, les jus font partie de mon alimentation : je remplace souvent un repas avec un jus « bien équilibré ».

Je pense bientôt me relancer dans une mini cure détox de 2 jours : j’intègrerai alors des smoothies pour ne pas faire l’impasse sur les fibres.

5      Conclusion

Que faut-il retenir de cette article ? Que les jus maison sont un super atout bien être. C’est de plus vraiment ludique de faire ses propres jus maison.

Qu’au final vous choisissiez un blender, une centrifugeuse ou un extracteur, vous aurez de nombreuses possibilités de recettes qui combleront vos envies et vos besoins notionnels.

SI vous n’êtes pas très motivés à intégrer des légumes à vos jus, tentez l’expérience ! Vous verrez qu’il y a des compositions qui passent très bien (et que l’on s’y habitue).

Les deux seules règles vraiment importantes à retenir ? on fait attention aux apports en sucre et aux pesticides.

Des envies de cures détox ? On commence léger, peut être sur deux jours et on n’hésite pas à alterner jus et smoothies si on en a la possibilité. Enfin, si vous sentez que votre corps a atteint certaines limites mais que vous êtes frileux à l’idée de ne pas manger solide, pourquoi ne pas commencer par une petite cure d’eaux détox ?

[1] https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2014/jan/17/how-fruit-juice-health-food-junk-food

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *